Lancer une procédure de divorce à Lausanne peut être à la fois facile et complexe. Comme chaque situation doit être étudiée au cas par cas, il est plus judicieux de solliciter un avocat pour vous accompagner. Découvrez ce que ce professionnel peut faire pour vous en cas de divorce dans l’article qui suit.

Conseiller son client

Un couple en instance de divorce a besoin d’être conseillé pour en tirer le meilleur profit chacun de son côté. C’est à ce stade que l’avocat, comme vaney-avocat.ch, entre en scène pour faire connaître la loi lausannoise en vigueur concernant ses droits. Trois cas de figure peuvent se présenter :

Les époux se sont mis d’accord pour divorcer et pour respecter les conséquences liées, ce qui facilite la procédure. Cela permet au tribunal d’approuver l’accord et au jugement d’être rendu dans les meilleurs délais. En moyenne, ils attendent entre 4 et 6 mois avant de connaître le verdict final.

• Il se peut également que les époux soient d’accord pour divorcer, mais n’ont pas le même avis sur les conséquences. Dans ce cas, leurs avocats leur conseillent de trouver un terrain d’entente avant que le tribunal n’en décide. Ils règlent également les litiges liés à la garde des enfants et aux biens à l’étranger.

• Enfin, il n’est pas rare que l’un des époux n’accepte pas le divorce. Ainsi, l’avocat lui fait savoir qu’ils peuvent se séparer de résidence pendant deux ans selon la loi à Lausanne.

Rédiger les actes

Un avocat spécialisé en droit de la famille se charge de la rédaction des différents actes juridiques en cas de divorce. Seul un avocat connaît les procédures et techniques de rédaction sans qu’il n’y ait confusion ni ambiguïté dans :

– la requête en divorce qui permet de saisir le tribunal compétent ;
– la convention qui contient les termes des accords sur les conséquences de divorce ;
– l’état liquidatif qui autorise l’un des époux à saisir un bien immobilier ;
– la convention d’indivision qui indique que le bien immobilier appartient aux deux époux en étant des propriétaires indivisaires ;
– l’acte définitif de vente des biens immobiliers où les deux époux décident de vendre leur bien immobilier ;
– l’acte de licitation où l’un souhaite vendre un bien immobilier acquis en indivision avant le mariage à l’autre ;
– les actes liés à la garde des enfants et les droits de visite, etc.

Assister son client pendant l’audience

Que le couple ait choisi le divorce par consentement mutuel ou contentieux, l’avocat a le devoir d’assister son client durant l’audience. Dans le cas d’un divorce contentieux, les conclusions respectives des deux époux seront abordées. Un entretien entre l’avocat et son client a donc eu lieu avant l’audience pour se mettre d’accord sur les éléments à discuter.

Par ailleurs, les deux époux ont besoin plus que jamais de leurs avocats durant une audience conventionnelle. Ils doivent les assister lors de la signature de la convention de procédure participative aux fins de mise en état.

Les échanges entre eux doivent aussi se dérouler en présence de leurs avocats sur une période définie. Pour mettre toutes les chances de son côté, il est plus judicieux de se rapprocher d’un cabinet lausannois comme Vaney Avocat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.